Participation des femmes dans les fédérations: le GTCF/Burkina prépare l’offensive

0
236

Le Groupe de travail CONFEJES pour la promotion de la participation des jeunes filles et des femmes aux activités de jeunesse et de sport (GTCF/Burkina) a organisé, le samedi 30 mai au stade du 4-Août à Ouagadougou, une rencontre d’information et de partage avec les membres féminins des structures sportives et des déléguées des régions en perspective des élections fédérales qui se profilent à l’ l’horizon.

Sur recommandation du ministère des Sports et des Loisirs, le taux de participation attendu de la gent féminine dans les structures fédérales lors des élections est de 30%. C’est pour atteindre cet objectif que le Groupe de travail CONFEJES pour la promotion de la participation des jeunes filles et des femmes aux activités de jeunesse et de sport (GTCF/Burkina) a organisé, le samedi 30 mai au stade du 4-Août à Ouagadougou, une rencontre d’information et de partage avec les membres féminins des structures sportives et des déléguées des régions. Au cours des échanges, les participantes, une trentaine, ont pu être renseignées sur comment, quand se tiendront les élections fédérales à venir. Toute chose qui a réjoui Kadidja Soura de Manga. Pour elle, les informations reçues au cours des échanges sont des outils pour qu’elles puissent adhérer aux futures instances lors des prochains renouvellements. La présidente du GTCF/Burkina, Clarisse Sanfo, a exhorté la gent féminine à faire preuve de courage, d’audace et d’abnégation afin que le taux de participation de 30% souhaité soit atteint. « Notre représentativité depuis notre création est passée de 4% en 2008 à 17% au cours du mandat passé en 2016 », a-t-elle rappelé. Mme Sanfo a informé que le GTCF depuis sa création en 2004 a entrepris d’appuyer la CONFEJES dans son engagement à favoriser la participation égalitaire des femmes et des jeunes filles aux activités de jeunesse, de sport et loisirs et à promouvoir le leadership féminin en vue de les rendre plus autonomes et faciliter leur accès aux instances de prise de décision. Outre le sujet sur les élections fédérales, la rencontre a permis aux participantes d’être informées des activités menées par la structure nationale depuis sa création, et aussi de faire l’état des lieux de la participation des femmes à tous les niveaux.

Yves OUEDRAOGO

Laisser un commentaire