Lamoussa Stella Tapsoba: la nouvelle égérie du handball burkinabè

0
282

Lamoussa Stella Tapsoba a été élue présidente de la Fédération burkinabè de handball (FBH) le 23 août dernier. Première femme à occuper ce poste, la communicatrice de profession a épousé la discipline depuis sa tendre enfance. Elle entend mettre les athlètes au centre des actions au cours de ses quatre années de mandat.

Le handball burkinabè enregistre enfin une femme à la tête de sa structure faîtière : Lamoussa Stella Tapsoba. Elle a été élue présidente de la Fédération burkinabè de handball (FBH) le 23 août dernier. Le moins que l’on puisse dire c’est que la quadragénaire n’est pas une parvenue dans la discipline. Depuis son jeune âge, Lamoussa Stella Tapsoba a toujours voulu s’adonner à une activité sportive. Le plateau de l’AS SONABHY, proche du domicile familial dans le quartier Pissy de Ouagadougou, était le lieu par excellence pour la pratique des sports de main. Confrontée à faire un choix entre le handball et le basket-ball, Lamoussa Stella Tapsoba opte pour la première discipline et depuis lors, elle ne regrette pas son choix. Après ses débuts chez les Pétroliers où la latérale gauche, parfois droite a gravi les différentes catégories et glané une médaille de bronze au championnat, Lamoussa Stella Tapsoba dépose ses valises à l’AS SONABEL et évoluera dans la catégorie des séniors. Avec les Electriciennes, Lamoussa Stella Tapsoba est vice-championne de la saison. Ambitieuse et combative, elle est débauchée par l’Association sportive du Faso-Yennenga (ASFA-Y). En 2004, elle est championne du Burkina Faso et décroche l’or. Pour Hadidjétou Dabiré/ Ouédraogo, Lamoussa Stella Tapsoba était une coéquipière posée, courageuse et consciencieuse. Courtisée pour son talent, elle est recrutée par la rivale légendaire des protégés de la princesse Yennenga (ASFA-Y), l’Etoile filante de Ouagadougou (EFO). Après chez les Stellistes, elle débarque à l’Union sportive de Ouagadougou (USO) avant de terminer sa carrière à l’AS Sagesse où sa coéquipière, Rosine Sanou, ne regrette pas d’avoir joué à ses côtés parce qu’elle avait la rage de vaincre. N’ayant pas eu la chance de jouer en équipe nationale, Lamoussa Stella Tapsoba a néanmoins participé à un tournoi au Mali avec l’AS SONABHY.

Responsable de la communication du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO) depuis 2006, elle a été secrétaire à la communication dans le bureau sortant de la Fédération burkinabè de handball et aussi 3e secrétaire à la communication dans l’actuel bureau national des supporters des Etalons. L’experte en communication nourrit de grandes ambitions pour sa discipline favorite. C’est d’ailleurs sa passion pour la discipline qui l’a poussée à franchir le Rubicon : briguer la présidence de la Fédération burkinabè de handball. Sa connaissance du milieu, ses relations humaines et sa volonté d’apporter sa pierre au développement de la discipline ont été les atouts principaux qui l’ont conduite à la victoire. La nouvelle présidente a prôné la continuité lors de sa première prise de parole. « Je veux d’abord me baser sur l’existant pour travailler à faire du Burkina Faso, une nation de handball. L’objectif visé est de faire rayonner le Burkina Faso à l’extérieur à moyen et long terme en me basant sur les acquis de mes prédécesseurs et en proposant des actions innovantes. L’athlète sera au centre de nos actions à travers la formation, les compétitions, la communication et les partenariats », a-t-elle laissé entendre. Lamoussa Stella Tapsoba place son mandat sous le signe de la communication, de la promotion et d’une plus grande visibilité du handball. Un grand défi car l’ancienne handballeuse hérite d’une fédération réputée exemplaire, parce que réussissant chaque année à organiser à bonne date ses championnats nationaux dans diverses catégories.

Ollo Aimé Césaire HIEN

 

Laisser un commentaire