4e journée du Faso foot: Salitas enfonce l’EFO

0
309

Salitas a aligné une troisième victoire de rang à la faveur de la 4e journée du championnat national de football de première division, le samedi dernier au stade du 4-Août. Les Académiciens de Ouaga 2000, réduits à neuf en seconde période, sont tout de même parvenus dans un match heurté, à se défaire de l’EFO (2-1).

Salitas poursuit sa marche vers les premières places du Faso foot. Le coach Ladji Coulibaly et ses garçons ont obtenu une troisième victoire d’affilée face à l’EFO, lors de la 4e journée du championnat national disputée le weekend écoulé. Réduits à neuf en seconde période, les Académiciens de Ouaga 2000 n’ont pas cédé face à la pression des Stellistes en fin de match. C’est un Salitas à deux facettes qui a été donné à voir au public du stade du 4-Août. Le capitaine Youssouf Barro et ses coéquipiers ont démarré le match pied au plancher obligeant les joueurs de l’EFO à se retrancher dans leur moitié de terrain. Le pressing constant des milieux de Salitas avec le capitaine Barro, Aboubacar Sidiki Barro et Kalifa Nikiéma, déroute les Stellistes. Ceux-ci vont logiquement plier à la 12e mn sur une tête smashée du défenseur Ismaël Zagré à la suite d’un coup franc excentré bien exécuté par Michel Aouba. Les coups de pied arrêtés et les centres du latéral gauche de Salitas (18e et 22e) sèment la panique dans la surface de réparation de l’Etoile. Sur une balle cafouillée par la défense de l’EFO, la frappe de Kalifa Nikiéma est repoussée par le montant de Baba Zongo. A la 33e mn, le portier international Burkinabè ne peut rien face à une frappe croisée de Stéphane Olivier Boissi, bien décalé par Youssouf Barro. Salitas mène au score (2-0) tandis que l’EFO n’a pas cadré une seule frappe. Du retour des vestiaires, les spectateurs vont découvrir l’autre facette de Salitas : une équipe moins entreprenante et lente dans les transitions. L’Etoile remonte d’un cran et joue désormais dans le camp de Salitas. Ismaël Zagré provoque un pénalty sur un maniement de la balle dans la surface de réparation (55e ) que l’attaquant stelliste Yannick Pognongo transforme sans coup férir.
La suite de la rencontre est heurtée. Ismaël Zagré écope d’un carton rouge (68e ) pour cumul de jaunes. Son capitaine Yousouf Barro le rejoint plus tard dans les vestiaires (80e ) à la suite d’un tacle deux pieds décollés sur un adversaire. Salitas est réduit à neuf mais l’EFO n’en profite pas. L’Etoile déjoue et peine surtout à trouver son attaquant Yannick Pognongo, esseulé. La domination des garçons de Amadou Sampo est donc stérile et la « Reine des stades » chute pour la 3e fois en 4 journées. Les « Bleu et blanc » de la capitale font un début de saison catastrophique. Lanterne rouge du Faso foot, l’entraîneur de l’EFO se veut tout de même optimiste. « Il reste 30 journées. Vous verrez que lorsqu’on va prendre nos premiers trois points, tout rentrera dans l’ordre », a-t-il affirmé. En ce qui concerne la défaite du jour, le bouillant coach de l’Etoile a regretté l’entame du match ratée de son équipe. « On a mal négocié le match d’entrée. Après la rencontre contre le RCB, nous avons perdu quatre joueurs dû au paludisme », a expliqué Amadou Sampo. Quant à Salitas, malgré la victoire et une 3e place au classement, ses entraîneurs ne décolèrent pas sur l’arbitrage. « On ne peut pas jouer au football dans ces conditions. Le niveau du football burkinabè est aujourd’hui élevé mais celui des arbitres est bas », a lâché l’entraîneur adjoint, Ambasse Ouédraogo.

Sié Simplice HIEN

Laisser un commentaire